Book
or
Die !

Ghost Woman

Une certaine perspicacité est palpable dans la musique d'Evan Uschenko, le leader de Ghost Woman. Le punk rock s'y mêle à des mélodies, en résulte un cocktail de première qualité qui suscite des comparaisons avec des contemporains comme Kurt Vile, les Black Lips et Steve Buscemi.

L'EP Lost Echo's (disponible le 16 juillet 2021 chez Full Time Hobby) tire son titre curieusement orthographié d'un tract religieux prétendant révéler les véritables secrets des Monts de la Superstition, une région volcanique érodée et sauvage de l'Arizona, où se trouverait, selon la rumeur, une mine d'or perdue. Certains Apaches croient que les montagnes contiennent un portail vers l'enfer en raison des vents soufflant vers l'extérieur qui provoquent de violentes tempêtes de poussière.

Evan Uschenko a découvert par hasard "Lost Echo's" alors qu'il était basé en Arizona, à attendre que la pandémie passe, en aidant son frère mécanicien dans son magasin et en patientant avant de reprendre la route pour promouvoir son premier EP. Il a décidé d'utiliser ce titre pour rendre hommage à l'endroit où il se trouve actuellement et à la riche histoire de ce pays.

Ayant grandi dans la petite ville de Three Hills, en Alberta, Uschenko a fait ses armes en tant que multi-instrumentiste et membre du groupe de son compatriote, le Canadien Michael Rault, tournant avec des artistes comme King Gizzard & The Lizard Wizard. S'éloignant de la route et se cachant dans les prairies du sud de l'Alberta, Uschenko a réservé deux mois dans une ferme abandonnée, convertie en studio, et, dans un brouillard de fumée et de whisky, il a enregistré des chansons aussi vite qu'il pouvait les écrire.

"Demons", le premier extrait de cet EP, prend vie avec des riffs de guitare explosifs hérités de Link Wray. Un chagrin d'amour y est distillé comme Lee Hazelwood l'aurait fait, et on y retrouve aussi une brutalité digne des Black Lips.

En savoir plus

Concerts

Dates à venir

Pas de concerts à venir.

Dates passées

Pas de concerts passés.