Royal Blood concert France, voir dates & bio | Radical Production
Book
or
Die !

Royal Blood

Royal Blood continue de s’élever comme l'un des leaders de la scène rock internationale.

En plus de s’être directement classé numéro 1 au Royaume-Uni, le dernier album de Royal Blood, « Typhoons », a eu un impact majeur partout dans le monde, atteignant le Top 10 aux États-Unis, au Canada et dans de nombreux pays européens. Ce succès annonce une nouvelle ère passionnante pour le groupe, fermement positionné comme l'un des groupes les plus importants et les plus essentiels du rock.

Le duo de Brighton a réalisé un triplé phénoménal avec ses trois albums studio immédiatement placés en tête des classements d'albums britanniques, une série qui a commencé avec leur premier album éponyme (2014), puis 'How Did We Get So Dark?' (2017). À ce jour, ils ont atteint 2 millions de ventes mondiales, et ont été sacrés « Meilleur Groupe Britannique » aux BRIT Award. De son côté, la critique a salué leur capacité à ajouter un élément nouveau à leur son, sans perdre l'énergie viscérale qui les a rendus si attachants.

 

Lorsque Mike Kerr et Ben Thatcher se sont assis pour parler de la réalisation d'un nouvel album de Royal Blood, ils savaient ce qu'ils voulaient accomplir et ce qu'ils étaient déterminés à éviter. Dans le premier cas, il s'agissait d'un retour conscient à leurs racines musicales, lorsque, dans leur premier groupe « Flavour Country », ils créaient une musique profondément influencée par des artistes tels que Daft Punk, Justice et Philippe Zdar de Cassius. Ce dernier point était facile : ils devaient retrouver la pureté, l'innocence et la joie des débuts de Royal Blood, revenir aux bases de la faim et de l'énergie qui avaient rendu leur premier album éponyme, avec sa sonorité brutale et totalement inédite de basse jouée comme une guitare principale et de batterie tonitruante, si excitant, viscéral et original.

"Quand nous avons commencé à jouer sur ces rythmes de danse beaucoup plus rigides, c'est à ce moment-là que le déclic s'est produit, ", dit Mike. "Ça ressemblait un peu à du disco. L’innovation a été de réaliser qu'il y avait un vrai terrain commun entre ça et ce qu'on avait fait avant, le rock classique. C'est cet aspect AC/DC : un beat direct, sur lequel repose le fait que les riffs semblent si tranchants. Quand on a écrit le premier morceau, ‘Trouble’s Coming’, l'alchimie a été immédiate. Même si, en apparence, nous sortions de ce que nous avions fait auparavant, cela ne semblait pas du tout inconfortable ou artificiel ; en fait, nous avions l'impression de revenir à la musique vraiment orientée vers le groove que nous aimions depuis le tout début."

Il y a une tonne de choses à dire sur Trouble's Coming, le premier single de l’album, mais ce que la chanson communique le plus puissamment et instantanément, c'est que, en l'écrivant et en l'enregistrant, les deux amis ont trouvé ce qu'ils cherchaient - une sorte de moment de reconnaissance "Yup, c'est ça". Musicalement tendu, pop vive et dépouillée, avec un riff dont le regretté Eddie Van Halen aurait été fier, Trouble's Coming combine l'économie sonore impitoyable de la meilleure musique de danse avec des paroles indéniablement sombres. "Ces trous que je creuse / Je ne peux pas arrêter mon cœur quand il coule", chante Mike, faisant monter la tension sinistre qui traverse la chanson.

"Nous sommes en quelque sorte tombés sur ce son, et c'était immédiatement amusant à jouer. C'est ce qui a suscité la créativité sur le nouvel album, la chasse à ce sentiment. C'est bizarre, cependant - si vous repensez à Figure it Out, il contient en quelque sorte l'embryon de cet album. Nous avons réalisé que nous n'avions pas besoin de détruire complètement ce que nous avions créé jusqu'alors ; nous devions juste le déplacer, le changer. Sur le papier, c'est une petite réinvention. Mais quand vous l'écoutez, ça sonne tellement frais".

Sur le plan lyrique, chacune des nouvelles chansons explore et aborde, parfois directement, parfois de manière allusive, le revers de la médaille du succès tel qu'ils l'ont vécu tous les deux, mais en particulier Mike. Comme il le chante : "Presque surpris d'avoir survécu." C'est le son de quelqu'un qui regarde dans son âme et qui commence à comprendre qu'il faut apprendre à reconnaître les signes avant-coureurs : que le succès est beaucoup plus compliqué qu'il n'y paraît, que la vie sur la route est un travail de longue haleine autant qu'un tour de victoire, que prendre le temps de retrouver la perspective est une denrée précieuse qui devient de plus en plus insaisissable à mesure que l'échafaudage de l'immense succès s'assemble, furtivement et invisiblement, autour de vous, sans que vous le demandiez.

Vous feriez mieux de mettre vos chaussures de danse. Les Royal Blood sont de retour. Et leur avenir commence ici.

 

« ‘Typhoons’ est non seulement leur meilleur travail à ce jour, mais il est d’autant plus appréciable que Royal Blood se sent libre d’explorer ce dont ils sont capables. » **** - NME

« En canalisant sa force, Royal Blood gagne en subtilité et s’approche au plus près de la période la plus radiophonique de Queens Of The Stone Age. » Plugged

« Un ‘Typhoons’ de rock’n’roll, mix de power pop, de hard rock et de grunge hypnotique et dansant. » Les Echos

« Royal Blood a réalisé un disque qui, de manière audacieuse, brillante et, diront certains, provocante, porte ses chaussures de danse les plus pailletées. » 4/5 – Kerrang!

 

En savoir plus

Concerts

Dates à venir

Dates passées

25 août 2019
09 nov. 2017
31 oct. 2017
15 juil. 2017
09 juil. 2017
02 juil. 2017
04 juil. 2015
03 juil. 2015
28 mars 2015
Complet
LYON
Transbordeur
17 mars 2015
Complet
PARIS
Olympia
16 nov. 2014
Complet
PARIS
Cigale
Festival des Inrocks
15 nov. 2014
Complet
TOURCOING
Grand Mix
14 nov. 2014
ROUEN
106
22 août 2014
21 août 2014
CHARLEVILLE MÉZIÈRES
Festival Cabaret Vert
24 avr. 2014

Voir plus de dates