Dry Cleaning concert France, dates et bio | Radical Production
Book
or
Die !

Dry Cleaning

Le guitariste Tom Dowse, le batteur Nick Buxton et Lewis Maynard sont amis et collaborateurs musicaux depuis des années. Au début, Dry Cleaning était simplement leur dernier projet, formé après une soirée karaoké et basé dans le minuscule garage à côté de la maison de la mère de Maynard. Un jour, cependant, après l'exposition d'un ami commun, Dowse a fait écouter quelques bribes de ce sur quoi ils travaillaient à Florence Shaw, une artiste visuelle, chercheuse d'images et professeur de dessin. Quelques jours plus tard, elle est venue chez lui armée d'une copie de Michael Bernard Loggins "Fears Of Your Life" pour lire sur la musique, et plus tard encore, elle a commencé à ajouter ses propres mots. Très vite, elle est devenue leader du groupe, sa sécheresse, son esprit et ses acrobaties linguistiques constituant le contrepoids parfait aux instruments tendus des musiciens.

En 2019, ils ont fini par produire deux EP passionnants, Sweet Princess et Boundary Road Snacks and Drinks. Porté par l'acclamation universelle qu'ils ont reçue, le quatuor a passé de plus en plus de temps en tournée, affinant encore plus son art. Ce temps intensif qu'ils ont passé ensemble leur a permis de développer une connaissance quasi psychique de la manière de se laisser l'espace nécessaire les uns aux autres dans leurs chansons. Sur scène, le contraste entre le calme de Shaw et l'énergie emphatique de Dowse et Maynard est encore plus marqué. Ils ont échangé leurs influences, de Black Sabbath à Augustus Pablo en passant par Yuzo Koshiro, au gré de leurs déplacements. "Tout a été absorbé", dit Dowse. "Puis quand nous sommes revenus à l'écriture, nous avons eu l'impression de puiser de manière très organique dans une palette collective."

De nouvelles chansons ont commencé à émerger, plus grandes, plus ambitieuses et plus complexes qu'auparavant, premières itérations de ce qui allait finalement constituer leur exceptionnel premier album New Long Leg. Prenez par exemple la fusion psychédélique de 'Every Day Carry', ou le dramatique 'Unsmart Lady', ou la mélancolie vertigineuse de 'Leafy'. "Nous avons gagné en confiance, simplement parce que nous savions qu'il y avait un public intéressé", dit Shaw.

Lorsque la pandémie de coronavirus a frappé en mars 2020, les forçant à mettre rapidement fin à leur tournée américaine, ils avaient déjà fait des démos de leurs nouvelles chansons, mais ils ont dû attendre avant de pouvoir entrer en studio. Shaw a passé du temps à peaufiner ses paroles. "J'ai trouvé que le confinement jouait avec certains des thèmes qui m'intéressaient de toute façon : vivre dans un petit monde, le sentiment d'aliénation, de paranoïa et d'inquiétude, mais aussi le fait de se délecter des choses du quotidien dans la maison", dit-elle. Ils ont contribué à l'édition virtuelle du festival Sea Change en réalisant deux nouveaux enregistrements, "Scratchcard Lanyard" et "New Long Leg", en se passant un enregistreur à cassettes quatre pistes Tascam depuis la fenêtre de la voiture de Maynard, en le nettoyant avec des lingettes antibactériennes avant d'enregistrer leurs parties une par une. Grâce à cette séparation inattendue et à l'introspection que permet l'enfermement, Buxton a commencé à expérimenter avec des boîtes à rythmes, Dowse avec un son de guitare plus bruyant et plus déconstruit, Maynard avec des lignes de basse plus subtiles et plus souples.

En juin, John Parish s'est imposé comme le producteur idéal et a souhaité explorer ces développements créatifs. Il leur a demandé d'apporter les enregistrements de Sea Change, ainsi que leurs autres démos. "Dès la première conversation que nous avons eue sur Zoom, il a été clair qu'il était très sérieux à ce sujet", dit Dowse. Le groupe s'est installé avec lui aux Rockfield Studios dans la campagne galloise pendant deux semaines, trouvant cet isolement du monde extérieur "libérateur", comme le dit Buxton. Ils se sont bien entendus avec Parrish, portés par son enthousiasme, sa franchise et son engagement total, et il n'avait pas peur de les pousser lorsqu'il sentait qu'une chanson pouvait être affinée ou prise dans une direction différente. "Nous nous estimons incroyablement chanceux d'avoir travaillé avec John", poursuit Buxton. "Il y a tellement d'énergie, de concentration et d'organisation dans la réalisation d'un disque que nous ne comprenions pas complètement avant Rockfield. John savait exactement quand nous pousser, quand nous mettre au défi, et aussi quand nous dire quand quelque chose fonctionnait bien."

"Ce n'est pas seulement de l'énergie refoulée en permanence comme c'était le cas pour les deux premiers EP", ajoute Shaw à propos de l'album qui en résulte. "Je me sens plus en confiance pour laisser des blancs." Sur New Long Leg, la musique et les paroles sont étroitement liées et ne se résument pas à une simple voix posée sur les instruments du groupe. Il y a de la tension lorsqu'ils se battent en duel, de la satisfaction lorsqu'ils se déplacent en tandem serpentant, et une attente haletante lorsqu'elle se retire un moment pour laisser la musique se construire. Elle ne cesse d'accélérer et de ralentir, d'allitérer, de répéter, de rimer, d'humer, de se tromper et de bégayer avec une précision extrême.

"Il y a une musicalité dans tout ça", dit Buxton à propos du style de Shaw. "Il y a quelque chose dans le rythme et les espaces qu'elle laisse entre les lignes qui est complexe et devient parfois assez technique. Il y a tellement de détails qui rendent sa voix difficile à imiter."

"C'est difficile pour moi !" dit Shaw. "Lorsque nous enregistrions sur la base des démos, je me disais « mais qu'est-ce que c'est que cet écart entre ces deux mots ? C'est impossible à compter ! »"

Ajoutez à cela la puissance pure des mots eux-mêmes et vous obtenez quelque chose de tout à fait remarquable. Shaw extrait la signification la plus immense des choses les plus triviales : sur "Scratchcard Lanyard", les désodorisants deviennent des chênes imposants et les filtres Instagram des destinations exotiques. Elle truffe ses chansons de mille petits détails, de petits apartés bourrés d'esprit sur les supermarchés, les placards, les produits de beauté et les parties du corps, qui s'ajoutent aux paysages sonores qui regorgent de l'étrange magie de la vie ordinaire.

---------------------------------------

« Une des valeurs sûres du renouveau du rock UK. » Les Inrocks

« La plus belle découverte indie de l'année ! » Plugged

En savoir plus

Concerts

Dates à venir

19 janv. 2022
PARIS
Maroquinerie
20 janv. 2022
LYON
Périscope
05 févr. 2022
TOURCOING
Grand Mix

Dates passées

24 avr. 2020
23 avr. 2020
22 avr. 2020
Annulé
PARIS
Point Ephémère